« Les démarcheurs » : les agents immobiliers de Ouagadougou

Article : « Les démarcheurs » : les agents immobiliers de Ouagadougou
18 octobre 2010

« Les démarcheurs » : les agents immobiliers de Ouagadougou

Actuellement, le business du logement est un secteur porteur à Ouagadougou. Car, la population grossie et la ville s’étant de plus en plus.

Pour louer une maison ou un appartement, un intermédiaire intervient entre le propriétaire de la maison et la personne qui désire avoir un logement. Ce qui n’était pas ainsi, jadis.  Sans eux, il est difficile de se trouver un logement dans la capitale.

On les appelle « démarcheurs ». Ils ont pour tâche de proposer des logements aux clients qui en font la demande.

Jeunes gens très dynamiques, connaissant bien les quartiers où ils opèrent. Les démarcheurs travaillent en réseau. Ce qui fait que,  lorsqu’un client du secteur 28 voudrait un logement au secteur 30 et qu’il s’adresse à son démarcheur du quartier. Celui-ci n’ayant pas de maison disponible contacte son collègue du secteur 30 qui en trouve pour le client de ce dernier. Ainsi, une fois que le client loue la maison, ils se partagent la commission.

Bureau d'un démarcheur

Pour contacter un démarcheur c’est très facile. Pas besoin de chercher son contact dans l’annuaire téléphonique.

Il vous suffit de prêter attention au passage sur la plupart des avenues de Ouagadougou. Vous les apercevrez à l’angle d’un mûr de clôture longeant le bitume, soit à proximité d’une zone où il y a de l’affluence.

Les démarcheurs sont bien organisés. Ils pratiquent un tarif unique pour le service qu’ils rendent.

Quel que soit le « démarcheur » que vous contactez vous devez payer 2000 Fcfa afin d’être conduit dans trois (3) « célibatérium »  (système de concession avec plusieurs maisonnettes) ou une cours. C’est selon.  Lorsque vous trouvez la cours qui vous convient le mieux, le démarcheur perçoit du client,  les 25% du montant constituant le prix du loyer mensuel de la maison.

Par ailleurs,  avec la vulgarisation de la connexion Internet au Burkina Faso, certains démarcheurs font des annonces sur des sites tels que www.ouaga-ca-bouge.net, www.burkinafacile.com

C’est ainsi que des centaines de jeunes « ouagalais » s’auto-emploi et arrive à se sortir du cercle vicieux du chômage et du dénuement.

Partagez