Bénin : Un musée historique ressuscite les rois les plus célèbres du Danhomè

Article : Bénin : Un musée historique ressuscite les rois les plus célèbres du Danhomè
19 novembre 2010

Bénin : Un musée historique ressuscite les rois les plus célèbres du Danhomè

 Ville située à une centaine de kilomètre de la côte maritime de la République du Bénin, Abomey constitue aujourd’hui le témoin matériel d’une civilisation bien organisée  qui a su nous épargner de  l’oralité de l’histoire africaine. Ici tout est concret : la présence des palais disséminés un peu partout dans la ville ; objets et photographies rendant compte de la structure et du vécu du royaume. Au delà des cours d’histoire dispensés, le musée historique donne plus de détails sur les rois les plus célèbres dans un cadre touristique où rien n’est laissé au hasard.

Une des Entrées du Palais du Roi Glèlè

 D’une épaisseur et d’une hauteur impressionnante, la clôture du musée historique d’Abomey laisse entrevoir  le chef-d’œuvre qui se trouve à l’intérieur. Chef d’œuvre symbolisant la royauté, la conquête, la traite des esclaves et aussi et surtout la résistance à la colonisation française.   Constitué des palais les plus entretenus de nos jours, celui des Rois Guézo et Glèlè , respectivement grand père et père du célèbre résistant Gbéhenzin.

Crée en 1943  par l’administration coloniale française, le musée historique d’Abomey représente le site des  44 hectares occupé par les palais inscrits sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1985.

 Le présent article n’est pas une action visant à promouvoir le musée historique d’Abomey, c’est plutôt un coup de cœur à faire savoir. Et  par ailleurs une invite à  aller s’imprégner à la source de ce qui a été et de ce qui reste de cette civilisation pour une autre façon de concevoir et de voir.

Nous(quelques amis du Bénin et moi) sommes à l'entrée du Palais

Rue Machande du Palais./vous avez des étoffes faites de symboles des différents Rois

C’est une visite guidée à faire tant que possible. L’impressionnant guide qui sait bien faire son boulot nous a fait comprendre que la tradition se perpétue toujours à travers des rituels et des cultes, excepté le sacrifice humain, car à Abomey «  le Roi ne meurt Jamais, il dort» c’est pourquoi sa tombe et les autels sont minutieusement conservés pour le repos de son âme et pour la survie de sa descendance étant donné que « l’homme ne vivra pas uniquement de pain.. ».

Une visite virtuelle sur le site du  Musée Historique D’abomey vous est recommandée car la photographie est interdite à l’intérieur du musée : https://www.epa-prema.net/abomey/rois.htm

Partagez