Décès de la Chanteuse Djata : une perte pour la Musique burkinabè

22 octobre 2010

Décès de la Chanteuse Djata : une perte pour la Musique burkinabè

L’une des plus belles voix de la musique  burkinabè s’est éteinte à jamais. Djata Ilebou n’est plus.Elle nous a quitté le mercredi 21 Novembre dernier  aux alentours de 1h 30 du matin.Après quelques jours dans le coma  à l’hôpital Yalgado, Djata succomba aux blessures d’un accident de la route survenu sur l’axe Ziniaré-Ouagadougou.  Elle et  ses consoeurs artistes revenaient d’un concert qui a lieu  à Zinaré.

De son vrai nom Badjata Mélissa Ilebou. Son prénom « Badjata » signifiant« on parlera de toi demain ».

En effet Djata a fait parler d’elle au Burkina et hors du pays.

Artiste hors du commun,  Djata est une chanteuse qui a mis à profit ses talents de danseuse au service des Chorégraphes tel que Irène Tassembedo et Salia ni seydou. .. Elle a pu mettre sur le marché  du disque Burkinabè un album plus quelques singles. Djata défendait la cause des enfants défavorisés et des orphelins  à travers ses chansons .C’est ainsi qu’elle soutenait les actions de l’Association Solidarité Enfants Défavorisés.

Née le 27 juin 1976 à Kampala dans la province du Nahouri (Burkina Faso), sa valeur artistique n’a rien d’étonnant. Djata est  Issue d’une famille d’artistes musiciens, elle apprend très tôt le chant et la danse où elle excellait

Son père la forgeait à chanter et à danser avec lui et maman.

Celle qui se faisait affectueusement appelée « Vieille Mère » est partie à la fleur de l’âge. Nous n’auront plus droit à ses prestations très entraînantes et parfois déroutantes.

Et c’est tout le Burkina qui la pleure. Djata a rejoint sa dernière demeure  au cimetière de Taab Tenga ce jour 22 Octobre 2010 à 15h avec tous les hommages qui lui sont dus.

Djata Ilebou \ »Betaro\ »

Clip a voir et à revoir absolument.

Partagez